Offre de Thèse – Université de Montpellier

Offre de Thèse proposée par l’équipe “Cellules Souches, Blastème et Régénération” du Dr Farida Djouad à l’IRMB-INSERM U1183 du CHU Saint Eloi de Montpellier


 

Etude des mécanismes moléculaires et cellulaires de la régénération du cartilage chez le poisson-zèbre. L’arthrose est une maladie articulaire dégénérative caractérisée par la dégradation irréversible du cartilage des articulations. Malgré une forte incidence de l’arthrose, il n’existe pas de traitement capable de régénérer le cartilage lésé. La thérapie cellulaire basée sur l’utilisation des cellules souches mésenchymateuses a généré de grands espoirs pour traiter cette maladie mais n’a obtenu que des résultats limités à ce jour. Il est donc crucial de développer de nouvelles stratégies thérapeutiques. Une alternative avantageuse serait d’activer localement par des composés exogènes la cascade moléculaire permettant la régénération d’un tissu cartilagineux fonctionnel. Pour cela, il est cependant nécessaire de mieux comprendre au préalable les mécanismes induisant la formation de nouveaux chondrocytes. Nous avons choisi une approche utilisant le poisson-zèbre, un modèle de vertébré capable naturellement de régénérer de nombreuses structures complexes après blessure et possédant au niveau de sa mandibule une articulation synoviale similaire à celles des mammifères. Les qualités expérimentales du poisson-zèbre permettent de plus d’étudier in vivo ces processus dans une structure facilement accessible à la manipulation, à l’imagerie et à l’analyse. Les objectifs spécifiques de ce projet sont (1) d’étudier les mécanismes cellulaires et moléculaires impliqués dans ce processus, (2) de déterminer l’origine des nouveaux chondrocytes et (3) de tester dans ce nouveau modèle le rôle de facteurs candidats dans la régénération du cartilage articulaire en vue d’élaborer des thérapies innovantes de l’arthrose.

 

Study of the molecular and cellular mechanisms involved in cartilage regeneration in zebrafish.

Osteoarthritis (OA) is a common degenerative joint disorder mainly characterized by an irreversible destruction of articular cartilage. Despite high incidence of OA, there is so far no effective treatment to promote cartilage regeneration. Although mesenchymal stem cell-based therapies has been considered a promising approach to treat this pathology, it has only obtained limited results. It is therefore essential to develop new therapeutic strategies. An advantageous alternative would be to activate locally with exogenous compounds all the molecular cascade that will induce regeneration of a functional cartilaginous tissue. To this end, it is however necessary to better understand the fundamental mechanisms promoting the formation of new chondrocytes. We opted for an approach using the zebrafish, a vertebrate model able to spontaneously regenerate numerous complex structures after an injury and which possess a temporo-mandibular joint similar to synovial joint found in mammals. Experimental qualities of zebrafish allow in addition to study in vivo these processes in a structure easily accessible to manipulation, imagery and analysis. The specific objectives of this project are : (1) to study the cellular and molecular mechanisms involved in these processes, (2) to determine the origin of new chondrocytes and (3) to test in this new model the role of candidate factors in cartilage regeneration in order to elaborate future therapies of OA.

 

Ecole Doctorale de rattachement : ED 168 – Sciences Chimiques et Biologiques pour la Santé

https://edcbs2.umontpellier.fr/

Candidature , CV et lettre de motivation, à adresser à :

 DJOUAD, Farida

CHU Saint Eloi – IRMB – 80 Avenue Augustin Fliche

farida.djouad@inserm.fr

04 67 33 04 75